5 idées reçues démontées

Publié par Bastien Palmilha le

Vous trouverez ci-dessous 5 idées reçues fréquemment soulevées en séance 

Avant d’entrer dans l’état d’hypnose, il est capital de clarifier les différentes peurs et autres interrogations que vous pouvez avoir afin de pouvoir entrer en hypnose sereinement et avec confiance. Car comme le dit bien cette phrase:

«On a peur de ce que l’on ignore, mais on a confiance en ce que l’on connaît»

Voici donc 5 idées reçues qui se font tordre le cou…

 

1. J’ai peur de perdre le contrôle

Parmi toutes les idées reçues, c’est certainement la plus courante à propos de l’hypnose.

Dans l’état d’hypnose, notre partie consciente (mental) – la part de nous qui analyse, réfléchi, – s’apaise pour laisser davantage de place à notre partie inconsciente, puits de nos ressources intérieures.

Si notre mental avait le pouvoir de contrôler notre vie, y aurait-il besoin de faire appel à un hypnothérapeute pour résoudre une problématique? (changer un comportement, guérir une peur, phobie, angoisse).

Le mental peut comprendre une problématique mais il est incapable de la résoudre.

Le contrôle appartient donc davantage à l’esprit inconscient qui gère le rythme de notre respiration, de notre pression artérielle, de notre digestion etc… En fait, en état d’hypnose, le cerveau a la capacité de se contrôler encore plus finement qu’en état de veille normal pour reprendre contrôle sur notre vie.

 

2 .J’ai peur de me faire manipuler

Il n’y a rien à craindre, l’hypnothérapeute ne donne pas d’ordre et le client est libre d’accepter une suggestion ou non.. de l’adapter afin qu’elle lui convienne mieux… La suggestion fonctionne uniuqement et seulement si on se l’approprie.  L’hypnothérapeute est tenu de faire un travail en accord avec les valeurs et croyances du client. Si l’inconscient du client perçoit malgré tout que quelque chose n’est pas opportun, il donnera l’alerte et le client sortira aussitôt de l’état d’hypnose.

 

3. J’ai peur de rester bloqué en état d’hypnose

idées reçues hypnose, montagne russe

Les ondes cérébrales fluctuent continuellement

Aucune crainte, notre cerveau oscille continuellement entre différents types d’ondes.
Regardez un « train » sur un parcours de montagnes russes , il monte et descend, mais il ne reste jamais bloqué à une station.

De la même manière les ondes cérébrales fluctuent, passant d’un certain type d’onde cérébrale à une autre, continuellement.
En l’absence de l’hypnothérapeute, le cerveau optera soit pour un éveil complet soit pour le sommeil jusque à un nouveau réveil naturel.

 

4 .Quand on fait de l’hypnose on est inconscient

L’hypnose place votre conscient en spectateur un peu en arrière plan pendant que votre inconscient est très actif. Etant donné que l’état d’hypnose évolue, lorsque il est profond, le conscient peut-être tellement loin qu’il arrive d’oubliez des parties de ce qui s’est passé,  parfois l’hypnose est légère et le conscient beaucoup plus présent… En tout les cas, même si vous ne vous souvenez pas consciemment, l’inconscient enregistre ce qu’il est bon et juste pour vous d’enregistrer.

5 .Quand on est hypnotisé, on dort

chat dort_nonEn fait, c’est tout le contraire, bien que l’étymologie renvoie au mot grec « Hypnos qui désignant le dieu du sommeil. Si de l’extérieur une personne hypnotisée peut sembler dormir, la personne qui vit l’expérience reste lucide et ses perceptions sont même plus aiguisée que dans un état de veille normal.

 

 

 

Vous avez d’autres peurs et interrogations par rapport à l’hypnose?

Je vous invite à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous et je me ferai un plaisir d’y répondre. Merci d’avance.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *