Message de l’arbre: enseignement sur le moment présent

Message de l’arbre: le moment présent

Durant une séance d’hypnose spirituelle vécue en tant que client, j’ai eu la joie de pouvoir me reconnecter avec les arbres et j’ai notamment retrouvé la capacité à pouvoir entendre leur message. Je tiens à préciser que ce n’était pas le but de la séance. C’est le genre de cadeau que peuvent offrir les voyages entre-les-vies. 

Un beau jour de printemps 2016, lors d’une balade au bord du Rhône, j’ai reçu un beau message d’un arbre, un enseignement que j’ai à coeur de vous partager aujourd’hui.
Voici le message de l’arbre:

Pourquoi cours-tu?

Penses-tu qu’ailleurs est mieux qu’ici?

Imagines-tu que ce sera plus beau juste un peu plus loin?
Prends quelques instant, arrête toi!

N’es-tu pas bien la où tu es maintenant?

Respire profondement et reconnecte-toi aux sensations de ton corps, tout est ici, tout est complet.

Ne sens-tu pas cette énergie qui circule en toi?

message de l'arbre
Voici l’arbre qui m’a délivré ce message! MERCI

L’énergie de la vie. Elle est là, ici et maintenant.

Ne cherche pas plus loin tout est là, dans cet instant. Tu en doutes?

C’ est normal, une partie de toi cherche toujours à remettre les choses en question.

Cette part de toi trouve toute les stratégies possibles pour te faire atteindre ton prochain objectif au plus vite.

Il faut aller vite, toujours plus vite, il faut faire vite pour être : tel pourrait être son leitmotiv.

Mais la verité est toute autre, car s’il fallait véritablement faire pour être, comment pourrait exister un nourisson qui lui ne peut rayonner qui il est?  La vérité est dans l’instant.

Sachez le comme je suis un être végétal, je n’ai rien à faire pour être. Je n’ai pas d’objectif, si ce n’est vivre l’instant jusqu’à la fin de mes jours. Mais c’est plus facile pour moi qui suis un arbre. Je n’ ai pas de partie pensante.

C’est elle qui peut vous éloigner de l’être divin que vous êtes.

Ce n’est pas pour autant que le mental est néfaste, non, il est même très utile…

Lorsqu’il est à sa place.

Imaginez un instant qu’une de mes feuille aussi fragile soit-elle croit qu’elle est cet arbre que je suis en totalité.

Elle a la conviction que c’est elle qui est aux commandes, elle qui choisit où je puise l’énergie de la Terre, elle qui décide à quelle endroit je dois régénérer mon écorce, elle encore qui décide de déployer une nouvelle tige ici ou là.

Cette feuille qui croit être l’arbre en totalité, vivrait à chaque instant dans la peur de tomber, peur de perdre le contrôle…  Mais ce n’est pas son rôle.

Son rôle à elle, c’est juste d’être une feuille et d’être au service de l’arbre qui lui sait mieux que personne ce qui est bon pour lui.

Tant et aussi longtemps que cette feuille a la conviction qu’elle est l’arbre en totalité, elle passera à côté de sa vie légère et joyeuse de feuille perchée là-haut, tout en haut de la cîme de l’arbre.

Ce que la feuille comprend comme étant une mort, l’arbre le voit comme une naissance…