La peur de faire faux freine l’épanouissement

Beaucoup d’entre nous connaissons la peur de faire faux, elle peut véritablement mettre tous nos rêves au placard et par la même nous empêcher de devenir ce que nous sommes amener à être puisque tout ce que entreprenons réveille cette peur de faire un faux pas.

J’ai eu récemment le privilège de recevoir en séance un jeune homme qui souffre de cette peur.

Pourquoi un privilège?

Parce que d’une part, je suis passionné par mon métier d’hypnothérapeute et je me sens privilégié de pouvoir accompagner des êtres à s’épanouir en conscience.

Et d’autre part, parce qu’il m’a permis de prendre conscience que cette peur était encore bien présente en moi.

Et que si il y a prise de conscience, je suis convaincu qu’il y a une opportunité de s’en libérer.

Je connais très bien cette peur puisque elle m’a poursuivi toute ma vie, et c’est seulement aujourd’hui que je mesure son impact dans ma vie.

peur de faire faux

Depuis mon enfance, elle se cachait partout, elle pouvait revêtir toutes les apparences possibles et imaginables, son but étant de rester incognito. Il est bon de se rappeler qu’une peur est une stratégie de protection de l’esprit inconscient pour nous éviter de toucher une blessure et souffrir à nouveau. (J’ai peur donc je ne vais pas dans cette direction, donc je ne réveille pas la blessure).

La peur de faire faux me suivait depuis longtemps…

Déjà sur les bancs de l’école, la peur de faire faux était tellement grande en moi, qu’à la fin du cours de dessin, mes « oeuvres d’art » finissaient toujours en boule à la poubelle. De cette manière, personne ne pouvait critiquer mes dessins et dire que j’avais fait faux.

Mais cela va encore plus loin, cette peur a également anéanti un de mes rêve d’ado.

Il y a quelques années, j’avais en tête l’idée de monter un groupe de musique.

Je voulais être une rock star en devenant guitariste, YEAH;-)

J’ai donc commencé à prendre des cours de guitare.

Et comme dans tout apprentissage, il est nécessaire de commencer par apprendre les bases,  je n’ai donc pas échappé à l’apprentissage des gammes, des accords et de la rythmique.

Mais très vite, voyant que je me débrouillais bien,mon prof m’a proposé de commencer à apprendre des morceaux connus.

J’étais très enthousiaste à cette idée, mais cela n’a pas duré longtemps. En fait, je préférais faire mes propres morceaux, mes propres compositions… Je me disais que j’étais quelqu’un de créatif et que je n’avais pas envie de reprendre un morceau déjà écrit. Je voulais écrire ma propre musique. Whaou, quel artiste;-)

1931070_1052986368372_8357_n
J’ai quand même été une rock star… mais avec un micro à la place de la guitare;-)

Pourtant pour être un bon guitariste, il est important de commencer à se faire la main sur des morceaux connus. Mais cela ne m’intéressait vraiment pas du tout.

J’ai donc continué à poursuivre avec mes petites compos et avec les  3-4 accords que j’avais entrainés. Autant vous dire que je tournais en rond. Do, ré, la, sol, sol, ré, do, la…

Et c’est seulement il y a quelques mois que j’ai compris que j’étais sous le joug d’une peur;
la peur de faire faux.

En reprenant un morceau que tout le monde connaissait, une part de moi avait trop peur de faire une erreur et que cela puisse s’entendre.

La peur de faire faux avait encore frappé.

La peur est une stratégie…

Pour rappel, la peur est une stratégie de l’inconscient pour nous empêcher de souffrir à nouveau. Pour ma part, la stratégie adoptée était de mettre en avant ma différence, mon côté créatif, créer ma propre musique, de cette manière, il y a avait peu de chance que je fasse faux.

Concernant le jeune homme dont je vous ai parlé en début d’article, il avait adopté la stratégie du “je m’enfoutisme“ ne plus rien faire pour ne plus avoir aucun risque de faire faux et ne plus être critiqué à nouveau.

Si je vous raconte ces histoires, c’est tout simplement pour vous montrer à quel point la peur de faire faux peut se faufiler dans les différents contextes de notre vie sans même qu’on s’en rende compte.

Et vous, avez-vous cette peur,?
Si oui, avez-vous pu identifier les différents contextes de votre vie dans lesquels cette peur à pu s’immiscer?

Je vous remercie d’avance pour vos retours dans les commentaires ci-dessous!